Menu

Accompagner les membres

Le partage d’expériences est un des meilleurs moyens pour améliorer les actions de lutte contre la désertification. Autant en ce qui concerne la mise en œuvre sur le terrain que pour la construction d’une parole collective structurée, à partir de laquelle la société civile peut se constituer force de proposition auprès des bailleurs et des décideurs politiques.

Le partage d’expériences est une voie que le GTD a choisi pour accompagner ses membres, ainsi que tous les acteurs intéressés par la lutte contre la désertification. L’accompagnement passe alors principalement par :

  • la diffusion d’outils et de connaissances régulièrement actualisés;
  • la constitution d’une expertise via la réalisation de travaux collectifs;
  • le renforcement des capacités des membres du GTD avec l’organisation de formations.

Agir sur la lutte contre la désertification

Une des missions du GTD est de partager des techniques de Lutte Contre la Désertification (LCD) existantes en les mettant à disposition des acteurs de terrain. Afin de proposer une information concise et concrète sur le sujet, les informations relatives à la LCD ont été répertoriées et valorisées dans :

  • une collection de fiches techniques, intitulée « Savoirs de paysans et lutte contre la désertification », qui recense de manière non exhaustive, les pratiques paysannes couramment utilisées dans les régions arides, semi-arides et sub-humides sèches, à l’échelle de l’exploitation familiale ou du groupe d’agriculteurs.

Cette collection a été crée dans le but de synthétiser et de diffuser les résultats obtenus par une diversité d’acteurs (organismes nationaux et internationaux, centres de recherche, experts et associations). A destination des coordinateurs de projet, des techniciens, des groupements agricoles et de tout autre acteur intéressé par la LCD, les fiches sont le relai d’expérience de terrain et de résultats de recherche et donnent un premier aperçu des techniques et de leurs effets.

  • un centre de ressources qui fait l’inventaire des techniques de lutte contre la désertification existantes;
  • un travail de capitalisation sous forme de guide afin de faciliter la compréhension des processus de désertification et de la Convention des Nations-Unies pour la Lutte Contre la Désertification: « Désertification: repères pour comprendre et agir ».

S’appuyer sur le potentiel de l’agroécologie

Plus qu’un simple ensemble de techniques de gestion durable des terres, les systèmes de production dits "agroécologiques" sont des systèmes complexes qui intègrent les dimensions environnementales, économiques et sociales. Ils permettent d’atteindre un développement et des modes de vie durables par la promotion d’une agriculture diversifiée, capable d’assurer une alimentation de qualité et en quantité suffisante. L’agroécologie s’appuie alors sur des ressources accessibles à faible coût et vise l’autonomie par la réduction des dépendances externes et la préservation des ressources naturelles, principal facteur de production.

L’agroécologie offre donc une voie de développement pertinente pour les populations des zones arides. Elle est en effet un système résilient face aux crises, qu’elles soient d’ordre climatique (sécheresse), économique (variation brutale des prix, fermeture des marchés) ou politique (décisions défavorables de politiques agricoles).

Le GTD promeut cette voie de développement à travers différents chantiers de capitalisation sur l’agroécologie à l’échelle des pratiques et de l’exploitation, mais aussi des territoires. Il s’appuie sur l’expérience de ses membres pour réaliser ces travaux et les diffuser largement.

Contribuer à la mise en œuvre du Land Degradation Neutrality (LDN)

Les membres du GTD réfléchissent à la mise en œuvre du concept de LDN. Ainsi, un travail collectif a été lancé en 2016 pour montrer comment les projets de développement peuvent contribuer à la réalisation de l’objectif de LDN. De cette étude devraient ressortir des éléments méthodologiques à destination des futurs porteurs de projet de développement, comme des indicateurs LDN simples et mesurables, ainsi que des recommandations concernant le montage et la gouvernance du projet afin d’atteindre l’objectif de LDN.

Accéder à des formations

Des formations sont mises en place pour former les membres du GTD: soit en interne, en s’appuyant et en partageant les compétences des membres eux-mêmes, soit en externe, en faisant appel à des prestataires extérieurs. Ces formations couvrent diverses thématiques allant du plaidoyer à la planification territoriale, suivant les besoins exprimés.

A titre d’exemple, le GTD a co-organisé un atelier de montage de projet de lutte contre la désertification au Niger en 2008, deux journées thématiques en France: « Lutte contre le changement climatique et contre la désertification, opérationnaliser les synergies » en 2009 et « Lien entre désertification, dégradation des terres et changements climatiques: enjeux, observations et perspectives » en 2014.

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.