Menu

Lancement d'une coalition sur les tempêtes de sable et de poussière lors de la COP14

Une coalition internationale a été inaugurée lors de la 14ème Conférence des Parties de la Convention Désertification (UNCCD), pour renforcer et coordonner les actions de lutte contre les tempêtes de sable et de poussière, dont les impacts sur la santé humaine, l'environnement et certains secteurs économiques clés ne sont pas négligeables.

Cette coalition a été lancée le 6 septembre dernier, lors du Sand and Dust storms day à la COP14, à New Delhi en Inde. Les tempêtes de sable et de poussière affectent aujourd'hui sévèrement 151 pays en Afrique et en Asie, en Amérique du Nord et en Australie. 

Lors de cette rencontre, plusieurs représentants de pays se sont exprimés sur le sujet: l'Argentine a mis en lumière l'importance de gérer la problématique de ces tempêtes dans les pays d'origine et de destination, et a proposé que l'UNCCD utilise ses ressources pour renforcer les synergies avec la gestion des épisodes de sécheresse, qui sont une des causes principales des tempêtes de sable et de poussière.  

La Chine a souligné l'importance d'une collaboration internationale robuste sur le sujet, du développement de standards communs sur l'intensité des tempêtes et de la mise en oeuvre d'interventions à grande échelle. L'Inde a de son côté présenté un plan pour développer un guide de lutte contre les tempêtes pour les Etats. L'Iran a rappelé aux participants l'importance des savoirs traditionnels et modernes des hot spots touchés par ces tempêtes, qui peuvent aider à créer une base de connaissance plus solide

La coalition mettra notamment l'accent sur le développement d'une carte de référencement des tempêtes, pour mieux les évaluer et les suivre, et pouvoir à terme élaborer des réponses appropriées. 

Parmi les membres de cette coalition on retrouve l'ONU environnement, l'Organisation internationale de l'aviation civile, ONU-habitat, la Commission économique et sociale des Nations unies pour l'Asie et le Pacifique, la Commission économique des Nations unies pour l'Europe, l'Organisation météorologique mondiale, l'Organisation mondiale de la santé, le Programme des Nations unies pour le développement, la Banque mondiale, l'Union internationale de conservation de la nature, la FAO, l'Institut des nations unies pour la formation et la recherche et l'Union internationale des télécommunications. 

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.