Menu

Désertif'actions 2017 - Adoption de la Déclaration de Strasbourg

Da17_photodeGroupe
Réunis pendant deux jours à l'université de Strasbourg pour Désertif'actions 2017, les communautés d'acteurs de la lutte contre la dégradation des terres et du climat ont adopté le mercredi 28 juin 2017 une déclaration réaffirmant leur détermination à placer les terres au centre des actions locales et des agendas internationaux.

Désertif'actions 2017 s'est clôturé par l'adoption de la déclaration de Strasbourg des acteurs non-étatiques : "La réduction de la dégradation des terres et la restauration des terres dégradées doivent devenir une priorité de la communauté internationale".

Cette déclaration est désormais ouverte à signature : www.desertif-actions.fr

Désertif'actions : un pari réussi!
Da17_pléniaire

Inédite par son caractère, cette manifestation multi-acteurs a fait se rencontrer 200 participants représentants une trentaine de pays pour développer un dialogue pérenne entre les communautés d'acteurs de la lutte contre la dégradation des terres et du climat.

De nombreux points de convergence et de synergie possibles ont été identifiés, dessinant ainsi une feuille de route des actions à mener sur le terrain et les messages politiques à porter lors des prochaines rencontres internationales, notamment lors de la Convention cadre des Nations Unies sur la lutte contre la désertification à Ordos en Chine (COP13) en septembre et la Convention cadre des Nations Unies pour la lutte contre les changements climatiques à Bonn en Allemagne (COP23) en novembre.

Renforcer la confiance entre les acteurs et accompagner les solutions qui existent
Da17_atelier

Dans la vidéo qu'il a adressé aux participants, Nicolas Hulot, Ministre de la transition écologique et solidaire, a clairement énoncé les enjeux: « L'action internationale pour restaurer les terres dégradées est la pierre angulaire dans la lutte contre les déséquilibres climatiques ». «C’est le temps d’agir !» Monique Barbut, Secrétaire Exécutive de la Convention de Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification avait exhorté aux participants à l’ouverture du Sommet en dénonçant que « sans une action urgente en matière de désertification, nous laisserons les plus pauvres derrière, encore et encore ».

Après la tenue de 12 ateliers, le constat clair : il existe un "engagement fort des populations locales à être plus résilientes, comme le rappelle Sylvestre Tiemtore (Burkina Faso) du SPONG/RESAD en clôture de l'évènement : « Là où hier il n'y avait que du désespoir, aujourd'hui il y a du génie".

L’engagement des gouvernements locaux et des acteurs non étatiques: au coeur de l'action collective
Da17_atelier

Ronan Dantec, Sénateur de Loire-Atlantique, Président de l'Association Climate Chance et porte-parole Climat pour CGLU souligne que "sans une approche territoriale, nous ne tiendrons pas nos objectifs". Il est appuyé par Lauren Carter, représentante de la championne du climat Hakima El Haité qui précise qu’« il existe un potentiel de financements publiques/privés mobilisables par les collectivités locales ».

 

photo de groupe D'a17

Terre et Climat, l'action est possible!

Désertif'actions 2017 est organisé par l'ONG CARI, l’Association Climate Chance et la ville de Strasbourg, en collaboration avec la Convention des Nations-unies sur la lutte contre la désertification. Retrouvez toutes les informations sur le sommet: www.desertif-actions.fr

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.