Menu

Déjeuner de Haut niveau sur l'Initiative de la Grande Muraille Verte

Le 9 septembre dernier, un déjeuner de haut niveau a été organisé à New Delhi, en Inde, par les partenaires de l'initiative africaine de la Grande Muraille verte.

Ceux-ci se sont mis d'accord pour développer une feuille de route visionnaire, cela une décennie après le lancement de l'initiative, avec des objectifs audacieux pour restaurer 100 millions d'hectares de terres et créer 10 millions d'emplois verts dans tout le Sahel à l'horizon 2030.

Cet évènement était co-animé par Amina J. Mohammed, Secrétaire députée générale des Nations unies et Josefa Leonel Correia Sacko, Commissaire à l'Union Africaine pour l'économie rurale et l'agriculture, et était organisé en marge de la 14ème Conférence des Parties de l'UNCCD. 

Durant cette rencontre, les partenaires ont commenté les progrès actuels faits par les Etats membres de l' Initiative de la Grande Muraille Verte. Comme 65% des terres sur le continent Africain sont toujours dégradées, ils ont aussi appelé à une accélération et un changement d'échelle urgent pour progresser en matière de cohésion sociale, d'action climatique et de développement économique, via un corridor écologique qui soutiendrais des millions de vies. Les partenaires se sont ainsi mis d'accord sur une feuille de route qui met l'accent sur la contribution de l'Initiative à l'Objectif du développement durable 15. De ce fait, l'Initiative souhaite assurer, à l'horizon 2030: 

- la restauration de paysage à grande échelle, avec un objectif de restauration de 100 millions d'hectares de terres dégradées pour transformer les vies de ceux qui doivent faire face au changement climatique et la désertification. 

- la création de 10 millions emplois verts, de chaînes de valeurs durables et la connection de producteurs locaux aux marchés globaux lucratifs

- la promotion d'une énergie propre, au service des communautés le long de la Grande Muraille Verte et la création d'économies locales qui assurent que les terres restent productives

Les participants ont aussi affirmé que pour atteindre les objectifs de la Grande Muraille Verte et soutenir la mise en oeuvre de la feuille de route, une approche plus innovante ainsi qu'une coordination robuste sont nécessaires pour engranger une transformation et une mobilisation des ressources. Cela inclut aussi l'exploitation des atouts de la région et les opportunités offertes par la jeunesse et les femme comme principaux facteurs de changement. Les partenaires se sont engagés à mobiliser des ressources techniques et financières du secteur public et privé à travers des partenariats "gagnant-gagnant", reconnaissant que les investissements du secteur privé sont vitaux pour créer des emplois verts le long de la Muraille et pour atteindre les objectifs fixés à l'horizon 2030. Les participants ont aussi échangé leurs vues sur les opportunités offertes par la région, mettant l'accent sur les chaînes de valeur durables, l'énergie renouvelable, l'entrepreunariat rural et ont souligné l'importance de montrer le Sahel comme une terre d'opportunités. 

Enfin, les partenaires de l'Initiative ont mis en avant l'importance de créer une volonté politique claire pour mener ce genre d'initiative, c'est pour cela que le Sommet de l'action climatique du secrétariat général de l'ONU qui aura lieu le 23 septembre prochain est d'une importance cruciale pour obtenir des soutiens supplémentaires et lancer un mouvement de restauration à l'échelle globale. 

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.