Menu

Appel à projet UE : appui à la résilience à la sécheresse et renforcement des moyens d’existence durables (Kenya)

L’Union Européenne lance un appel à projet pour des actions multisectorielles pour renforcer la résilience des populations kényanes à la sécheresse, et à lutter contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Une subvention de maximum 4,5 millions d’euros sera allouée à chaque lot ou zone géographique.

Au Kenya, qui compte plus de 42 millions d’habitants, les questions d’insécurité alimentaire et nutritionnelle sont un problème majeur, avec 10,8 millions de personnes sous-alimentées, soit près d'un quart de la population. Plus de 2 millions d’enfants de moins de cinq ans subissent un retard de croissance, qui génère un coût lourd pour l’économie kényane : environ 1 milliard USD en 2010. Aligné sur le cadre stratégique du Kenya pour mettre un terme aux situations d’urgence causées par la sécheresse, l’Union Européenne lance un appel à proposition de projet qui permettra de renforcer la sécurité alimentaire et la résilience face aux chocs climatiques. À cette fin, cette action suivra une approche multisectorielle pour remédier à la faible résilience à la sécheresse et à l'insécurité alimentaire et nutritionnelle de la zone d’intervention, en promouvant notamment des interventions agricoles résilientes au changement climatique.

L’objectif global du projet devra « contribuer à l’augmentation de la résilience des communautés des zones arides et semi-arides du Kenya face à la sécheresse et aux autres effets du changement climatique ». Ses objectifs spécifiques consisteront :

  • à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages vulnérables (en particulier les femmes et les enfants),
  • et à générer des moyens de subsistances durables et protéger les actifs productifs.

Une subvention de maximum 4.5 millions d’euros sera allouée à chaque lot ou zone géographique.

Priorité au pastoralisme et à la gestion des ressources naturelles

Le pastoralisme et agro-pastoralisme sont des moyens de subsistances particulièrement développés dans les zones arides et semi-arides et qui sont très vulnérables face aux changements climatiques, à la pression foncière, à la diminution de la ressource en eau et à l’augmentation démographique. Par conséquent, l’action devra cibler les petits exploitants agro-pasteurs et pasteurs.

L'insécurité élevée due au banditisme, au vol de bétail et aux conflits tribaux / tribaux, principalement provoqués par la concurrence pour des ressources naturelles rares, entrave le développement et l'accès aux services sociaux de base et accroît la vulnérabilité des communautés locales. Par conséquent, les actions financées dans le cadre de cet appel à propositions devraient, chaque fois que possible, contribuer à remédier aux causes profondes des conflits liés aux ressources naturelles afin de maximiser l'impact des interventions sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Veuillez soumettre votre note de concept avant le 25 octobre 2018. Vous trouverez toutes les informations nécessaires en cliquant ici

© preprod.afmag.ecritel.net

informations cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.